Composez le 031555551234 vs +57 (1) 5551234 pour appeler d’un Comcel au numéro de téléphone

 

Il existe une norme de facto pour les numéros de téléphone. Il est utilisé pour les écrire sur les cartes de visite des cadres qui se déplacent dans un environnement international et sur les ordinateurs qui utilisent des agendas, tels que Microsoft Outlook. Dans cette notation, il est clair quel est le code du pays et de la ville à laquelle le numéro appartient et vous permet de l’appeler depuis de nombreux endroits dans le monde sans avoir à faire autre chose que d’appuyer sur le bouton de composition.

Cette norme de facto est : +pp (ccc) nnnnnnnnn, où pp est l’indicatif de pays, ccc, l’indicatif de ville et nnnnnnnnn, le numéro de téléphone. Par exemple, un numéro de téléphone à Bogota serait le +57 (1) 5551234.

Ce n’est pas le cas en Colombie. Comcel n’utilise pas cette norme et continue avec l’annotation qui exige que pour appeler un téléphone fixe, le’03’ doit être entré avant le code et le numéro de ville. Pour les appels à l’intérieur du pays à un fixe ou mobile ne reconnaît pas la norme. Pour appeler d’un Comcel au numéro de téléphone de l’exemple, composez le 031555551234 ou le 3105551234, s’il s’agit d’un téléphone cellulaire. Par contre, à partir d’un Movistar, vous pouvez composer le numéro comme indiqué dans l’exemple et l’appel est exécuté correctement. Si vous faites la même chose à partir d’un Comcel, vous obtenez un message d’erreur. Je ne sais pas dans laquelle de ces deux situations Tigo et Avantel se trouvent.

Cela signifie que lorsque vous voyagez, vous n’avez rien à changer dans l’agenda d’un téléphone cellulaire Movistar pour passer des appels internationaux, alors que dans un Comcel, vous devez entrer le +, le code du pays et supprimer le’03’ si vous appelez une ligne fixe. J’ai appelé le centre de soutien de Comcel pour clarifier cela et on m’a informé qu’il n’y avait rien à faire. On pourrait avancer comme excuse que le logiciel de Comcel ne le permet pas, ce qui serait très mauvais signe de cette application, ou que l’entreprise a été tellement occupée à développer son marché et à installer d’autres fonctions qu’elle n’a pas eu le temps de l’améliorer.

La vérité est qu’il n’y a aucune raison valable pour que Comcel n’utilise pas la norme internationale de facto pour les numéros de téléphone. Il le favoriserait même, parce que, dans l’état actuel des choses, si quelqu’un veut changer d’opérateur et s’installer dans cette entreprise et utiliser la norme, ce serait à lui de changer tous ses téléphones.

Ceux qui utilisent des téléphones intelligents, qui se synchronisent avec l’ordinateur avec des agendas qui utilisent la norme, et qui ont des téléphones cellulaires des deux opérateurs, ont un problème supplémentaire parce qu’ils doivent avoir une méthodologie pour synchroniser leurs téléphones afin que les numéros qui ont changé dans Comcel, pour qu’ils servent, ne soient pas modifiés dans Movistar, où ils sont avec la norme.

Et nous parlons de mettre en œuvre la portabilité des numéros entre opérateurs, alors qu’il n’y a même pas de portabilité des numéros de téléphone entre opérateurs lorsque l’un d’eux utilise le standard ! Attention, messieurs du CRT.

f }