De nombreuses personnes du troisième âge vivent seules et sont parfois entièrement abandonnées. Or, elles ne disposent plus des forces nécessaires pour faire face aux exigences du quotidien. En France comme dans presque tous les pays d’Occident, les maisons de retraite permettent à cette catégorie de personnes de jouir d’une assistance permanente, notamment en cas de crise sanitaire. Nous vous faisons découvrir dans cet article comment se fait la prise en charge des crises dans les maisons de retraite.

La maison de retraite, pour épargner les personnes âgées de la solitude

Une maison de retraite est une résidence collective destinée à accueillir les personnes du troisième âge de façon permanente ou temporaire. On parle également d’EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

À l’instar d’une résidence médicalisée à Margency, les maisons de retraite offrent aux pensionnaires une assistance permanente en fonction de leurs besoins spécifiques. Le pensionnaire d’une maison de retraite peut être une personne entièrement ou partiellement dépendante. Elle y dispose d’un espace privé, mais peut aussi profiter des espaces communs qui lui offrent une vie sociale et familiale. Contrairement aux opinions courantes, les maisons de retraite ne sont pas réservées aux personnes d’une classe sociale particulière. Elles accueillent toute personne ayant au-delà de 60 ans d’âge.

retraite

Quelle protection face aux crises dans une maison de retraite ?

Les crises de santé particulières et individuelles d’un pensionnaire de maison de retraite sont généralement prises en charge par les modalités de mise sous tutelle. Ce sont des normes juridiques permettant aux pensionnaires souffrant d’un mal particulier de bénéficier d’une prise en charge adaptée à leurs besoins.

Quant aux crises collectives comme les cas d’épidémie, leur prise en charge fait partie du plan bleu du centre. C’est un plan stratégique de gestion propre à chaque EHPAD. Il est conçu sous la responsabilité du directeur du centre. Il implique trois étapes. La première étape est la mise sur pied d’une cellule de gestion de crise dirigée par un référent. Il peut s’agir du directeur du centre ou d’un médecin coordonnateur qui assure la responsabilité de la gestion de la crise. Ensuite, la cellule constituée définit une procédure d’information des pensionnaires de l’EHPAD et de leurs proches. Enfin, elle établit une stratégie de gestion de la crise et définit les modalités de modification de l’organisation interne de la maison.

Bien choisir la maison de retraite

Pour choisir une maison de retraite, vous devez essentiellement tenir compte de trois paramètres : la proximité, la qualité des soins et le tarif. D’abord, la maison de retraite doit être la moins éloignée possible de la résidence ; c’est ce facteur qui permet à la personne âgée de garder le lien social avec ses proches. Il faut ensuite s’assurer de la bonne qualité de la prise en charge et des soins dans la maison de retraite. Pour ce faire, il est conseillé de visiter à l’avance les différentes maisons ciblées, pour une inspection des lieux. Cela vous permettra de discuter avec le personnel d’assistance et d’encadrement et le directeur du centre. Un accent particulier doit être mis ici sur la fréquence de présence de ce dernier dans le centre. Car la qualité des services en dépend pour beaucoup. Puis enfin, procédez à une comparaison des tarifs afin d’identifier l’EHPAD à portée de votre budget.